Les couronnes et leur diversité / The Various Flower Head Wreaths

Hei ’aihere, Les couronnes de fougères Pour leur réalisation, il suffit de casser des tiges de fougères (elles poussent facilement aux abords des routes) puis de les superposer afin de les solidariser à l’aide d’un lien. Le choix des fougères est particulièrement important. Le maire, par exemple, est une fougère très odorante difficile à se procurer sans les indications avisées de fins connaisseurs. Le type de lien utilisé est, traditionnellement, fait de fins morceaux d’écorce de pūrau, un arbre typiquement océanien (Nom scientifique : Hibiscus tiliaceus). Cependant, de nos jours, on utilise de plus, en guise de lien, le raphia, matériau prêt à l’emploi, plus facile à se procurer.

Fern Wreaths To make a fern wreath all you need is to break off some fern stems— which can be found growing throughout French Polynesia alongside the roads—and stack them up tying them together with a string. The maire is a type of fragrant fern that over time has become rare and difficult to find unless you have the help of an expert. According to Polynesian tradition, a thread made out of fine fibers of bark from pūrau tree (hibiscus tiliaceus, a common coastal plant) is used to tie the ferns together. Nowadays raphia, which is easier to get a hold of and is ready for use, is more commonly used in these wreaths.

Hei Pae’ore, Les couronnes en pandanus une particularité technique de cette couronne traditionnelle réside dans la couture des éléments végétaux sur la feuille séchée de pandanus, une variété d'arbuste très courante dans les îles du Pays. Dans ce type de couronne, il faut cependant s’assurer préalablement des mesures de la tête à arborer...

Pandanus Wreaths a particular technique is used to make the traditional Polynesian pandanus wreath, as flowers and leaves are sewn onto a dried pandanus leaf. Pandanus is a type of shrub that is common throughout the French Polynesian islands. The pandanus head wreaths are made to measure.

46

natUre

47

©tim-mckenna.com

©g.boissy