Comme pour chaque festival, un grand repas communautaire était organisé pour la préparation duquel chaque délégation était invitée à produire ses spécialités culinaires (ma kiko, heikai vaihopu, poke kao, inai tipo, ika mito, kaaku, popoi…) dont une partie était cuite à l’étouffée dans le traditionnel four marquisien en pierre de lave. Le cérémonial de l’ouverture des fours de chaque délégation était bien sûr haut en couleur, en rythmes et en chants. Les visiteurs étaient eux-aussi conviés à se délecter des recettes traditionnelles à base de poissons, de chèvres, de cochons, de fruits de l’arbre à pain, etc. Les A’itua, ont eu la part belle lors de ce festival puisqu’ils en étaient le thème. Les enfants des écoles de Nuku Hiva, suivis par les jeunes ‘apprentis du savoir’ accompagnés de leurs maîtres ont été au cœur des prestations de la matinée à Taipivai avec des démonstrations effectuées dans les stands de chaque île. Évidemment, les prestations de danses étaient les temps forts du festival. Chaque île tenait à montrer avec fierté la qualité de ses chorégraphies, de ses costumes, de sa musique… Et ce festival 2011 a une nouvelle fois mis en avant des traits propres à chaque délégation. Nuku Hiva et Ua Pou ont marqué les esprits par la qualité novatrice des chorégraphies, empreintes de classicisme et de rythmes créatifs.

As with any festival, a large communal meal was arranged and for its preparation, each delegation was asked to contribute its own specialties (ma kiko, heike vaihopu, poke kao, inai tipo, ika mito, kaaku, popoi, etc.) part of which was cooked in the traditional Marquesan lava stone oven. The ceremony of the opening of the oven of each delegation was, of course, very colorful and rich in rhythms and songs. Visitors were also invited to enjoy traditional recipes based on fish, goat, pig, breadfruit, etc.. The A'itua, were in the spotlight during the festival as they were as its theme. Nuku Hiva school children, followed by the young “Apprentices of Knowledge” with their masters were at the heart of the morning performances in Taipivai with demonstrations carried out in each island’s booths. Obviously, the dancing performances were the highlights of the festival. Each island was proud to show the quality of its choreography, its costumes, and its music. And this 2011 festival again underlined the best features of each delegation. Nuku Hiva and Ua Pou are remembered for the innovative quality of their choreographies, their classical inspiration and their creative rhythms. Hiva Oa remained the most traditional, perpetuating with passion ancient dance steps and the impressive quality of its vegetal costumes.

>

>

>

>

DANSEUR DE L'ÎLE DE RAPA, DANS L'ARCHIPEL DES AUSTRALES, SUR LE SITE DE KOUVEA / dANCer From The rApA islANd iN AusTrAl ArChipelAgo (kouVeA siTe, TAihoAe)

42